Acat

ACAT,  thème de l'année 2019 :  "Mais délivre nous du mal"

 

L'ACAT  (Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture et de la peine de mort) 

 

L'ACAT est un engagement œcuménique ! 

Pour les fondatrices (Edith Du TERTRE & Hélène ENGEL) : « Il faut que les chrétiens réagissent à la torture en quelque lieu que ce soit, et qu'ils réagissent ensemble »  L'action, depuis, s'est élargie au refus de la peine de mort et au plaidoyer  pour la compétence universelle des tribunaux.

 

Bien évidemment, l'ACAT ne défend pas seulement les chrétiens, mais tout homme humilié.

A côté d' Amnesty International, de la Ligue des Droits de l'Homme, et d'autres associations humanitaires, l'ACAT lutte pour que tout homme  soit respecté dans sa dignité d'être humain créé à l'image de Dieu

Il y a 30 ans, les Nations Unies adoptaient une convention contre la torture, et fixaient  le 26 Juin de chaque année comme  'Journée mondiale de protestation contre la torture'

30 ans après cette adoption historique, et malgré la condamnation quasi universelle de cette pratique, la torture reste un fléau mondial.       Un pays sur deux y recourt de manière systématique à l’encontre d‘opposants politiques, de populations démunies, de prisonniers de droit commun, de migrants et réfugiés…  Il est urgent d’agir pour inverser cette tendance et faire enfin reculer la torture dans le monde !

 

L'action de l'ACAT est d'abord portée par la prière, car elle est une obéissance au commandement d'amour de Dieu : c'est pourquoi, avec les Nations Unies, nous invitons chaque année les chrétiens le 26 Juin, à une 'Nuit des Veilleurs', pour un temps de prière individuelle ou en groupe, en portant notre attention sur un  certain nombre de situations ou de personnes en détresse qui nous sont signalées. 7                                                                                                                                                                        Veillée prévue dans le temple de La Tremblade,  le mercredi 26 juin 2019 à 18 heures.

sélectionnées par l'Acat pour ce 26 juin : Les 10 victimes selectionnees

 

La prière s'accompagne de l'action :

- Par des démarches auprès des autorités des pays dans lesquels sont signalés des dénis de droits humains, en particulier par des appels d'urgence, lettres qui sont proposées à tous les militants..

- Par des courriers aux détenus politiques et autres, pour lesquels il y a soupçons ou même preuves de tortures. On peut penser qu'une lettre est peu de chose, mais bien des détenus libérés attestent du soutien que ces courriers leur ont apportés.  Et même si le courrier n'est pas remis au destinataire,  les geôliers ou tortionnaires apportent plus d'attention aux détenus connus à travers le monde, car ils préféreraient le secret !

 

- L'ACAT s'associe également à des manifestations publiques telles que les 'cercles du silence' et , plus particulièrement en ce moment pour le problème des réfugiés, nous souvenant, notamment des paroles bibliques : « Quand un émigré viendra s'installer chez toi, dans votre pays, vous ne l'exploiterez pas … vous le traiterez comme l'un de vous ; tu l'aimeras comme toi-même » (Lev. 19/33  et parallèles). 

 

 

- Enfin, bien sûr, et c'est là notre spécificité, nous informons et nous nous efforçons de mobiliser nos communautés sur les souffrances des victimes.

 

ACAT /  rue Georges-Lardennois   75019 Paris  acat@acatfrance.fr

Coordonnateur au pays royannais : Robert OLIVIER